Forum consacré à l'univers de Professeur Layton. Vous pouvez vous renseigner sur les jeux, le film, ou même discuter avec des fans ! Vous pouvez également créer et lire des créations littéraires et graphiques ! Bienvenue sur FPL !
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
~ Bienvenue sur FPL, Invité ! ~
~ Nous sommes le Sam 21 Oct 2017 ~
~ Aujourd'hui, le forum a 2255 jours, il contient 1925 sujets, 142 catégories/forums et 139001 messages ! Nous sommes 258 membres et le dernier membre enregistré est louison ! ~

 

 Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Mer 30 Oct 2013 - 2:42

Bien le bonjour à vous ! Voici un sujet que j'ai déjà vaguement traité dans le groupe Skype du forum, mais que je vais ré-aborder ici et maintenant, en tant que débat à part entière.

Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?

Certains le prennent comme une pratique revendicative, voire militante, d'autres encore l'appliquent pour une simple question de goût et de préférences alimentaires. Le végétarisme, qui consiste, pour ceux qui l'appliquent, nommés végétariens, à ne pas manger de viande de tout type qu'elle soit. Cette pratique se développe de plus en plus dans nos pays occidentaux, et c'est pour cela que la problématique de ce débat sera simplement...

Quel est votre avis personnel quant aux pratiques végétariennes ?


Mon avis concernant les pratiques végétariennes est assez alambiqué. Pour répondre à cette problématique, je commencerai par aborder le mal que j'en pense.
En effet, pour commencer, je pense que cela va à l'encontre de la nature elle-même. L'être humain, pour s'alimenter depuis la nuit des temps, n'a pas pu se passer de viande. Notre chaîne alimentaire nous pousse même à manger des animaux divers et variés, et c'est ce qui fait de l'alimentation de l'Homme ce qu'elle est : une alimentation dite "omnivore", c'est-à-dire que nous mangeons de tout, végétaux comme viandes animales. Ce type d'alimentation inhérent à l'espèce humaine existe depuis tellement longtemps qu'il est même ancré dans la culture de certains pays et de certaines régions. A terme, refuser de manger de la viande pour une raison militante, c'est aller contre la nature même.
Deuxièmement, un animal, ce n'est pas une peluche. Non non, un animal, c'est un animal. Et par définition, un animal, c'est à la base sauvage. Certes, certains peuvent être domestiqués, et ce sont généralement ceux que la plupart des cultures rechignent un peu à manger (le cheval en Angleterre, le chien en France, pour citer quelques exemples), mais la plupart des animaux restent tout de même in-domesticables (à moins de passer par les mutations génétiques, mais ce n'est pas le sujet). Ainsi, un animal, comme je l'ai dit précédemment, ce n'est pas une peluche. Ce n'est pas une boule de poils trop mignonnes que l'on se doit de serrer dans ses bras. Un animal, c'est sauvage, et un tigre, aussi beau soit-il, n'hésitera pas à lacérer vos petits corps avec ses griffes aiguisées, vous vous en doutez bien. On pourrait tout aussi bien aborder le sujet de la chasse, critiqué par bon nombre de végétariens militants, qui pense que cela tue l'écosystème et nuit aux animaux en eux-mêmes. Or, il faut savoir que bien au contraire, cela aide au contraire à faire perdurer l'écosystème, en régulant les espèces en fonction des milieux et des régions. Vous n'êtes par ailleurs pas sans savoir que tous les animaux, à l'état sauvage, peuvent transporter des maladies, et que si la chasse n'avait pas lieu, la régulation des animaux non plus n'aurait pas lieu, développant ainsi, par le surplus d'espèces dans une région, de nombreuses maladies, parfois graves, pouvant même parfois contaminer l'Homme. J'en parle ici, dans le but de vous dire qu'un animal, c'est ce que c'est, la plupart du temps : sauvage. Et il ne faut pas croire que c'est cruel que de manger un animal. C'est, au contraire, tout à fait naturel.
Les raisons de santé peuvent aussi être évoquées. Devenir végétarien par pur militantisme demande un suivi approprié. En effet, le corps humain a du mal à s'adapter soudainement à un manque de viandes. Celles-ci contiennent des éléments tels que certaines protéines qu'il est difficile d'équilibrer. C'est ainsi qu'un suivi adapté chez un diététicien sera obligatoire, si le végétarien ne veut pas souffrir de certains maux.
La plupart des végétariens militants (qui constituent la majeure partie des végétariens) le sont puisque, selon eux, nous sommes dans une société qui fait souffrir les bêtes. Et ils ont, la plupart du temps, raison. Il suffit de jeter un œil aux nombreuses usines de conservation atroce des animaux. Ceux-ci sont élevés dans des cages, les poussins roulent sur des tapis dès leur naissance pour être triés en fonction de leur taux de graisse, on leur brûle les yeux pour qu'ils voient noir et qu'ainsi, dans leurs cages, ils soient plus dociles, produisant ainsi une viande plus tendre. Mais ne soyez pas végétariens pour autant, car, certes, l'extrême majorité des usines produit des viandes de ces façons-là, cependant il ne faut pas oublier qu'il existe encore des fournisseurs de viande toutes autres, comme ceux trouvables dans des boucheries de villes. Plus chères, certes, comme viande, mais on peut les manger avec la conscience tranquille ! Je poserai ensuite cette question : en quoi militer de cette façon-là fera changer les choses ? Nous vivons, en effet, vous n'êtes pas sans l'ignorer, dans une société occidentale basée sur le capitalisme libéral. Ainsi, le marché est libre, et nous vivons dans le monde du profit et de la compétitivité la plus totale, où les méthodes de rendement doivent être les meilleures. Dans ce monde-là, ce n'est pas la demande qui conditionne l'offre, mais l'offre qui conditionne la demande. Les viandes non mangées seront donc tout simplement jetées une fois la date de péremption dépassée. Et quel gâchis !

A côté, je peux comprendre le point de vue de certains végétariens militants. Après tout, il est vrai que les horreurs précédemment citées peuvent marquer au plus haut point. Est-ce, ceci dit, la meilleure chose à faire ? Pour certaines personnes, oui, et leur conscience ne peuvent être tranquilles au vu du fait qu'ils savent dans quelle condition leur viande a été achetée. C'est un problème auquel nous devons encore réfléchir, et ici, c'est tout un système de société (aussi global et compliqué que cela puisse être) qu'il faut remettre en cause. Les lois du libre marchés, en sommes.
Sur une autre ligne, on comprendra tout à fait que beaucoup de végétariens le sont aussi pour cause du fait qu'ils n'ont pas l'argent nécessaire pour acheter de la viande. Dans notre condition d'adolescents (je parle pour la majorité d'entre nous, comprenez-moi bien), nous ne pouvons pas réellement considérer cela. Mais vous n'êtes pas sans savoir que, surtout en ces moments-ci, les temps sont durs. Nous sommes dans ce que certains économistes sérieux considèrent comme la plus grande crise économique de tous les temps, même plus grande que le gros Krach boursier de Wall Street de 1929 et son terrible jeudi noir, qui résonne encore comme un désastre aux personnes qui peuvent l'avoir vécu partout à travers le monde. L'emploi est donc d'autant plus difficile à trouver, dans un monde où la précarité est de norme et où les salaires diminuent à vue d’œil. Dans cette société, nous allons comprendre aisément que de nombreuses personnes deviennent adepte du végétarisme pour des causes économiques.

J'en conclurais donc qu'au fond, bien que l'on puisse comprendre parfaitement la volonté de la plupart des végétariens, il ne faut pas oublier que les pratiques végétariennes vont à l'encontre même de la chaîne alimentaire, de la culture des pays, et du bon sens global, pouvant causer, si l'on y entre mal, certains mal-êtres au sein-même du corps humain. Mais les problèmes économiques actuels ne permettent pas à tout le monde d'acheter de la viande, du moins de la viande de qualité, et nous ne devons pas non plus oublier les horreurs que subissent, en usine, la plupart des animaux. Là, c'est un problème de société plus global, qui est posé. Notre société capitaliste où le libre marché est maître-mot a posé le principe de la rentabilité partout. Avis aux végétariens militants, arrêtez de vouloir conserver cette société en cherchant à militer pour améliorer quelques détails, mais attaquez-vous davantage aux structures en place, souhaitant pérenniser ce monde ne profitant égoïstement qu'aux plus puissants. A notre échelle, nous ne pouvons certes qu'avertir les gens, et leur démontrer la manière de faire que je juge comme étant la meilleure. Après tout, Philipe Bouvard ne disait-il pas "En société capitaliste, seuls ceux qui n'ont rien à perdre peuvent gagner." ? Informer les autres et les mettre sur la voie de l'opposition à ce système tyrannique du libre marché est la seule chose simple et efficace à faire.

Voilà voilà, c'était mon avis, roulez jeunesse.

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Ven 1 Nov 2013 - 17:30

Moi perso si une personne que je connait est vegetarien ça me pose pas problème ça tout le monde fait ce qu'il veux.si on veux pas manger de viande je laisse faire y'en a qui sont végétariens d'autres non.
Ceshiru
Graphiste ~ Super fufrou
Petite cerise n°049
avatar

Féminin Age : 15
Date de naissance : 03/10/2002
Date d'inscription : 13/07/2013
Localisation : ВИЖУ ВАМ ЗНАЕТЕ!!!!! ВИЖУ ВСЕ И У МЕНЯ МНОГО ДОЛЖНО СКАЗАТЬ
Emploi/loisirs : мне нравится стихи
Humeur : мне боюсь только быть здесь

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Ven 1 Nov 2013 - 17:32

Je dirais pareil qu'Amélie, tous les goûts sont dans la nature.

__________________________________________________________________________________


теперь не можешь остановить меня
извини товарищ

хуйхуйхуй


Dernière édition par Ceshiru le Jeu 6 Mar 2014 - 9:31, édité 1 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Ven 1 Nov 2013 - 17:43

C'est pour cela que je fais la distinction entre végétarien de goût et végétarien militant, ceux qui le sont pour des raisons particulières concernant le traitement des animaux. Je dis d'ailleurs que les végétariens dits militants devraient songer à renouveler ce système capitaliste plutôt que de souhaiter le pérenniser.

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
Aria
Alias Phelliest
avatar

Féminin Age : 17
Date de naissance : 21/02/2000
Date d'inscription : 04/03/2013
Localisation : Quelque part
Emploi/loisirs : Ecrire, dessiner, jeux vidéo et être sur l'ordi.
Humeur : Maudits soient les 2L

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 2 Nov 2013 - 10:30

Je suis du même avis qu'Amélie et Ceshiru, il faut de tout pour faire un monde. Et puis si certains ne veulent pas manger de viande c'est leurs problèmes. Mais on ne devrais pas forcer quelqu'un à arrêter de manger de la viande ou à le forcer à en manger sauf si c'est bon pour sa santé.
Voir le profil de l'utilisateur
デスコール Descole
Associée auto-proclamée et femme de Descole
avatar

Féminin Age : 26
Date de naissance : 01/06/1991
Date d'inscription : 04/03/2014
Localisation : Partout où Descole passe.
Emploi/loisirs : Traquer Descole ♥ , dessiner.
Humeur : Ca ne peut qu'aller bien quand c'est les vacances :D

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Mer 5 Mar 2014 - 22:16

Perso, je ne mange plus de viande depuis au moins 10 ans (avant j'étais obligée par mes parents, mais à un moment j'en ai eu assez ).
Et je n'en m'en porte pas plus mal, au contraire, je suis très rarement malade, contrairement à d'autres "carnivores" que je connais qui eux le sont plus facilement.

J'ai toujours vécu avec des animaux et je n'ai jamais supporté l'idée qu'il faille tuer pour se nourrir, alors qu'il y a énormément d'autres choses à manger que des animaux...

__________________________________________________________________________________


- Le Masque de la Vengeance : Fiction terminée
Contenu supplémentaire débloqué dans les Extras!
-Fiches personnages partie 1 disponibles
-New!: Fiches personnages partie 2 disponibles


-Fiction enterrement de vie de garçon de Layton: fiction postée en page 2  Fiction terminée (OS)

- La galerie dessins/fimo/autres de Descole
~~~~~~~~~~~
Descole is the Boss
Voir le profil de l'utilisateur
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Mer 5 Mar 2014 - 22:26

デスコール Descole o_o a écrit:
Perso, je ne mange plus de viande depuis au moins 10 ans (avant j'étais obligée par mes parents, mais à un moment j'en ai eu assez ).
Et je n'en m'en porte pas plus mal, au contraire, je suis très rarement malade, contrairement à d'autres "carnivores" que je connais qui eux le sont plus facilement.

J'ai toujours vécu avec des animaux et je n'ai jamais supporté l'idée qu'il faille tuer pour se nourrir, alors qu'il y a énormément d'autres choses à manger que des animaux...
Oui m'enfin, c'est très naïf, comme vision des choses. Lis un peu ce que j'ai écrit en premier post, un lion, lui, il te voit, il te bouffe, il se fiche de qui tu es.

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
デスコール Descole
Associée auto-proclamée et femme de Descole
avatar

Féminin Age : 26
Date de naissance : 01/06/1991
Date d'inscription : 04/03/2014
Localisation : Partout où Descole passe.
Emploi/loisirs : Traquer Descole ♥ , dessiner.
Humeur : Ca ne peut qu'aller bien quand c'est les vacances :D

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Mer 5 Mar 2014 - 22:43

Peut être, mais c'est mon avis et mon choix, et personne me fera changer d'avis.

Et j'ai peu de chances de croiser un lion un jour, sauf au zoo, donc bon.

__________________________________________________________________________________


- Le Masque de la Vengeance : Fiction terminée
Contenu supplémentaire débloqué dans les Extras!
-Fiches personnages partie 1 disponibles
-New!: Fiches personnages partie 2 disponibles


-Fiction enterrement de vie de garçon de Layton: fiction postée en page 2  Fiction terminée (OS)

- La galerie dessins/fimo/autres de Descole
~~~~~~~~~~~
Descole is the Boss
Voir le profil de l'utilisateur
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Jeu 6 Mar 2014 - 7:18

デスコール Descole a écrit:
Peut être, mais c'est mon avis et mon choix, et personne me fera changer d'avis.

Et j'ai peu de chances de croiser un lion un jour, sauf au zoo, donc bon.
Bah, c'est très individualiste, comme façon de voir les choses, et assez égocentrique, c'est-à-dire que c'est la doctrine du "moi je". Ensuite, oui, tu as peu de chance de croiser un lion, mais si tu le fais, bah il te bouffe. Les animaux se fichent strictement de toi et des humains. De plus, il est naturel de manger de la viande, et elle apporte des éléments que d'autres aliments ne peuvent pas aborder. Certes, il a été montré qu'en manger tous les jours n'était pas la meilleure chose à faire, mais bon.

Là où je te rejoindrais, et je l'indique dans mon texte de départ, c'est sur les moyens de production. Je suis le premier à critiquer les industries en chaine. Mais là, le problème, c'est le capitalisme libéral, qui crée cette logique de concurrence et de compétitivité, obligeant à avoir les moyens de production les plus développés, et malheureusement, parfois, les plus atroces.

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
Louis
Administrateur ~ Fondateur
Traitorous snake
avatar

Masculin Age : 17
Date de naissance : 22/12/1999
Date d'inscription : 19/08/2011
Localisation : dans le flou

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Jeu 6 Mar 2014 - 8:07

Perso, j'ai jamais vraiment eu très envie de bouffer du lion, qu'il me bouffe ou pas xD

Sinon, pour faire un post pas trop con et parce que le sujet est intéressant : si certaines personnes refusent de manger de la viande, que ce soit par militantisme ou par goût, c'est leur choix personnel, c'est leur décision, et je pense qu'il faut la respecter. Après, le respect marche aussi dans l'autre sens : j'ai du mal à supporter les végétariens qui sortent des trucs du genre "ah mais t'es trop méchant tu manges des animaux olala :0" etc. Pour moi, le végétarisme est un choix personnel et il doit le rester. Je trouve presque que ça fait partie de la vie strictement privée et presque intime. Personnellement, je pense qu'ils peuvent essayer de convaincre les non-végétariens à le devenir, mais ni les forcer, ni les juger pour leur choix.

Ça, c'était mon avis sur les végétariens. Ensuite, personnellement, dès que le pourrais, j'essayerai de limiter ma consommation de viande, mais en aucun cas, bannir totalement la viande de mon alimentation. À la fois pour des raisons de santé que pour des raisons de goût. Bah ouais quoi, c'est bon quand même :') Comme je le disais, j'essayerai plus tard de limiter un peu ma consommation, de pas en manger tous les jours, et encore moins d'en manger "parce qu'il faut en manger tous les jours". Puis de toute façon, je suis pas très légume, alors je suis obligé de manger de la viande :')


...

[insérez ici une conclusion cool, drôle et intelligente]


Edit : Ah et si j'ai pas participé avant, c'est parce que je pensais l'avoir déjà fait. Sauf que je l'avais fait sur un autre forum, dont le débat a été ouvert quasiment en même temps qu'ici. x)

__________________________________________________________________________________


Voir le profil de l'utilisateur http://www.professeur-layton-forum.com
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Jeu 6 Mar 2014 - 17:25

Je reste d'accord avec Louis, mais j'essaye de voir un peu plus loin, dans le sens où se pose la question du capitalisme, et là, c'est moins privé. C'est ce système économique qui crée la surproductivité et qui massacre les animaux.

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
Nina
Membre déjà bien installé(e)
avatar

Féminin Age : 18
Date de naissance : 11/06/1999
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Dreamland
Emploi/loisirs : Faire des choses inutiles
Humeur : aqueuse (okjesors)

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 15 Mar 2014 - 14:54

Je vous prie d'avance de m'excuser pour toutes les inepties qui apparaîtrons dans ce texte, je me trouve très mal informée sur le sujet, ce qui ne m’empêche pas d'avoir un avis. De plus, j'ai encore un peu de mal avec tout ce qui est composition et argumentation, 

Citation :
Perso, j'ai jamais vraiment eu très envie de bouffer du lion, qu'il me bouffe ou pas

De manière générale (en fait, j'avais la flemme de chercher un contre exemple), les humains ne mangent pas de carnivores, sauf en cas de grande famine, mais c'est hors sujet, un végétarien mangera de la viande si sa vie en dépens. Outre le fait que la viande de carnivore nous est inappropriée, un lion ne tue que très rarement des hommes, étant donné qu'un être humain est très rarement exposé à des bêtes considérées comme dangereuses. Mais l'exemple était purement symbolique. On peut aussi ajouter qu'un lion te mangera sans scrupules car c'est une simple bête, qui se différencie de nous entre autres par son absence de conscience (enfin, il parait). Mais il est tout de même vrai que dans la nature, si tu rencontres un lion et bien... tu n'es plus.




Pour rentrer dans le vif du sujet, je dirais que je respecte tout à fais les végétariens de goût, car c'est leur droit à chacun, et je ne remettrais pas en cause leur liberté individuelle (sauf si il portent atteinte à la mienne, en essayant de me convertir, par exemple).

Moi même ai la chance d'avoir une famille qui est en accord avec mon opinion sur le consommation de viande (ce qui me parait logique dans la mesure où nous sommes inévitablement formatés par notre éducation, et il est très dur d'en sortir). Nous mangeons donc très peu de viande, ce qui me convient parfaitement. Et cela par soucis de santé, de conscience écologique (et pas parce que "il fo pa tué lé zenti zanimoo", mais car leurs conditions d'élevage sont trop productives en CO2, notamment, mais en d'autres substances malsaines). Il y a aussi une question de budget : je trouve préférable d'acheter rarement de la bonne viande plus chère chez un producteur local que d'aller me la procurer quotidiennement dans une énorme firme transnationale à un prix ridicule qui en dit large sur sa qualité, son adéquation à notre organisme, et sur les conditions d'élevages. Pour ma croissance (parce qu'il paraît qu'il faut manger plein de viande pour être très fort), la cantine m'en fournit une dose largement suffisante (même si je prends toujours le poisson, sauf quand c'est poisson pané).

Cela dit, je ne revendique pas le titre de sauveuse de l'humanité parce que je mange peu de viande. Il en faut plus pour déstabiliser les éleveurs de bétails. La solution serais à mon sens de sensibiliser les gens, de les informer sur les risque liés à une consommation excessive de viande, leur proposer des solutions alternatives, et éventuellement leur donner de l'argent pour acheter de la nourriture convenable.

Sinon, on fait un révolution, on renverse le capitalisme, on met en  place un nouveau système basé sur le respect de l'environnement et des personnes en temps qu'individus et que sociétés. On met en place une économie mondiale qui fonctionnerait sur le principe de l'échange, de la bonne entente et de la confiance. On ferait de l'être humain une créature sensée et sensible, capable de vivre en harmonie avec ce qui l'entoure et munie d'une conscience et de valeurs solides lui permettant de perdurer sur Terre. Mais je pars trop loin dans l'utopie, et le sujet de ce débat n'est pas le projet d'un monde meilleur.


Pour conclure, je dirais que le végétarisme de goût est tout à fait respectable, mais que vouloir changer le monde en mangeant des œufs et des légumes n'est pas à propos. 


Et pour finir, je m'excuserais encore pour l’imprécision de mes arguments, et puis je retourne jouer à des jeux débiles en parlant comme une kikoo.
Voir le profil de l'utilisateur
Ace/Maximilien
Nénuphar volant
Mygale dansante
avatar

Masculin Age : 19
Date de naissance : 25/12/1997
Date d'inscription : 23/08/2013
Localisation : Le comité de Salut public.
Emploi/loisirs : Membre du Club des Jacobins.
Humeur : "Il faut rendre toute son autorité à la Convention nationale !"

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 15 Mar 2014 - 15:09

Je suis d'accord avec tout ce que tu dis, sauf quand tu parles de gouvernance mondiale, puisqu'à terme, c'est ça le projet capitalisme : la loi du marché appliquée à l'échelle mondiale, sans limite au marché. Mais ça, c'est autre chose. x')

Sinon je suis 100% d'accord. o/

__________________________________________________________________________________


"Rien n'est juste que ce qui est honnête ; rien n'est utile que ce qui est juste", Maximilien de Robespierre.
Voir le profil de l'utilisateur
Nina
Membre déjà bien installé(e)
avatar

Féminin Age : 18
Date de naissance : 11/06/1999
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Dreamland
Emploi/loisirs : Faire des choses inutiles
Humeur : aqueuse (okjesors)

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 15 Mar 2014 - 15:13

Je me suis mal exprimée. J'ai voulue dire que le monde entier fonctionnerait de manière sage et respectueuse, ... Mais de toutes façons, c'est impossible.
Voir le profil de l'utilisateur
デスコール Descole
Associée auto-proclamée et femme de Descole
avatar

Féminin Age : 26
Date de naissance : 01/06/1991
Date d'inscription : 04/03/2014
Localisation : Partout où Descole passe.
Emploi/loisirs : Traquer Descole ♥ , dessiner.
Humeur : Ca ne peut qu'aller bien quand c'est les vacances :D

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 15 Mar 2014 - 23:35

Alice a écrit:


Pour rentrer dans le vif du sujet, je dirais que je respecte tout à fais les végétariens de goût, car c'est leur droit à chacun, et je ne remettrais pas en cause leur liberté individuelle (sauf si il portent atteinte à la mienne, en essayant de me convertir, par exemple).


Je suis d'accord la dessus, mais l'inverse doit également être valable: ceux qui mangent de la viande n'ont pas à forcer/ convertir ceux n'en mangeant pas. (Combien de fois des personnes que je connais, même encore il n'y a pas si longtemps que ça, me disent "t'es sûre? Tu veux pas manger ça? C'est trop bon, mange allez" ... Je ne mange pas de viande, c'est mon choix et personne me fera changer d'avis la dessus, si on n'est plus libre de manger ce que l'on souhaite maintenant, où va le monde?
Voir le profil de l'utilisateur
Cyntidi
Membre bavard(e)
avatar

Féminin Age : 19
Date de naissance : 18/05/1998
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Juvisy
Emploi/loisirs : De retour from outta nowhere
Humeur : Omochikaerisante <3

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Sam 15 Mar 2014 - 23:43

Je comprends ton ressenti Descole, moi-même ayant été végétarienne (et mangeant très peu de viande aujourd'hui - d'ailleurs je dirais presque jamais chez moi juste chez des personnes qui m'invitent -) de gout et à la fois pour ma santé... mon père et mes grands parents m'ont beaucoup reproché cela, allant même jusqu'à me traiter d'idiote... Mon père disait même que je dormais longtemps parce que je ne mangeais plus de viande, alors que les œufs et le poisson m'apportaient largement ce qu'il fallait, et aujourd'hui même en remangeant de la viande et de la charcuterie, je suis toujours une marmotte qui dort jusqu'à midi-une heure :') La fermeture d'esprit de certaines personnes m’étonnera toujours...

__________________________________________________________________________________



Merci Ninchako ~ !! (au passage tous allez regarder Mawaru Peguindrum)
SwKnU:
 

« Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible »
Antoine de Saint-Exupéry

Voir le profil de l'utilisateur
Nina
Membre déjà bien installé(e)
avatar

Féminin Age : 18
Date de naissance : 11/06/1999
Date d'inscription : 09/03/2014
Localisation : Dreamland
Emploi/loisirs : Faire des choses inutiles
Humeur : aqueuse (okjesors)

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Dim 16 Mar 2014 - 1:34

Bien sur, Descole, ça marche dans les deux sens.

__________________________________________________________________________________


Anciennement Alice
Voir le profil de l'utilisateur
Ceshiru
Graphiste ~ Super fufrou
Petite cerise n°049
avatar

Féminin Age : 15
Date de naissance : 03/10/2002
Date d'inscription : 13/07/2013
Localisation : ВИЖУ ВАМ ЗНАЕТЕ!!!!! ВИЖУ ВСЕ И У МЕНЯ МНОГО ДОЛЖНО СКАЗАТЬ
Emploi/loisirs : мне нравится стихи
Humeur : мне боюсь только быть здесь

MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   Lun 24 Mar 2014 - 10:05

Ouais.
Et je suis d'accord avec Cynthia, aussi.

__________________________________________________________________________________


теперь не можешь остановить меня
извини товарищ

хуйхуйхуй
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?   

 

Végétarisme : la bienpensance du pauvre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Professeur Layton :: Général :: Débats-